Editorial

Par Marie-Pierre JADIN

« La meilleure façon d'être heureux avec quelqu'un est d'apprendre à être heureux seul. Ainsi la présence de l'autre est un choix et non une nécessité. »
Je retombe sur cette petite citation, je ne sais pas de qui elle est, je l'avais recopiée un jour où je pensais à notre thème d'année, et voilà qu'elle me dépanne bien pour démarrer cet édito…
La solitude est souvent vue de façon négative, surtout dans nos sociétés hyper connectées, où il est de bon ton d'avoir beaucoup d'amis, de recevoir beaucoup de messages et d'appels, de pouces levés sur les réseaux sociaux, de like, de smileys et autres images jusqu'à saturer nos ordinateurs ou nos smartphones…
La solitude est pourtant non seulement un besoin vital, mais aussi un état inhérent à notre humanité : finalement, même très entourés, il y a toujours un moment où nous nous retrouvons seul.e avec nous-même, avec nos pensées, nos rêves, nos espoirs, nos peurs et nos sentiments… alors autant en prendre son parti.
N'oublions pas pour autant qu'autour de nous, des personnes souffrent de trop de solitude, et qu'il est important de pouvoir soulager cette souffrance, afin que cette solitude ne soit plus un poids mais un chemin émaillé de petits points de rencontres, de bonheurs, de paroles échangées, de souvenirs partagés et d'éclats de rire complices. Tous ces moments qui font rimer solitude et bonheur...

Archive: 
Pas archivé