Editorial

2018. Nous poursuivons notre travail à partir de la Brochure d'année parue en septembre : Les chemins du futur…

Nous abordons le 2ème chapitre de cette brochure, « Politique et projet de société ». Dans ce numéro des Notes de travail, nous nous interrogeons sur les projets de société non pas du monde politique, mais des citoyens.

Et comme le hasard fait souvent bien les choses, je viens de lire, ce matin, cette petite phrase : « J'ai foi dans l'action individuelle. Nous n'avons pas besoin des masses et nous ne comptons plus sur l'initiative des États1. »

Un peu brutal, je vous le concède… Un brin provocateur aussi. Réfléchissez-y en équipe : êtes-vous d'accord avec cette affirmation ?

En tant que citoyens d'un État de droit, nous avons un réel pouvoir de faire bouger les lignes. Les articles de ce numéro sont autant d'exemples concrets d'actions citoyennes qui, sans être particulièrement visibles, font petit à petit évoluer les mentalités. Être un citoyen actif (et pour nous, un chrétien actif), c'est un peu comme être une petite pierre qui est jetée dans les eaux calmes d'un étang : en touchant l'eau, la petite pierre va faire des ronds qui seront de plus en plus grands, jusqu'à atteindre la surface totale de l'étang.

Soyons ces petites pierres, dans ce monde pas si calme où il y a tant de choses à faire bouger, tant de barrières à faire tomber, tant de positif à construire !

1Alice Ferney, Le règne du vivant, Babel

Archive: 
Pas archivé