RENCONTRE

Visite à Entraide et culture A.S.B.L.

Par Monique GILLES

Bruxelles et ses communes sont marquées par de grandes disparités sociales : en quelques kilomètres nous traversons des territoires privilégiés et rejoignons des quartiers visiblement moins gâtés et c’est peu dire.

On le vit, on le sait, on y pense, on y réfléchit, on s’habitue, on regrette, on s’attriste. On verse quelques pièces dans les petits gobelets en plastique ou, mieux, un petit casse-croûte. On opère des virements bancaires lors d’un appel plus pressant, on remplit les « bulles » de nos superflus …

Ce n’est pas une caricature, les gobelets se multiplient, les bulles aussi, les opérations de solidarité nourrissent réchauffent, accueillent.

Sommes-nous attelés tels Sisyphe à une tâche désespérante ?

Qui va enrayer la machine à fabriquer pauvreté, injustice, exclusion ?

Colloques, interviews, manifestations, journées spéciales, recherches diverses tentent de mettre le doigt sur les pièces manquantes dans les choix économiques, politiques et sociaux des pays.

Globalement la pauvreté diminue dans le monde disent les experts et ils n’ont pas tort.

Chez nous et ailleurs elle sévit encore et toujours creusant des fossés d’autant plus profonds que la richesse atteint des niveaux inégalés, indécents, révoltants …

Ouvrons la porte de cette A.S.B.L. bruxelloise qui, dans la mesure des actions envisageables, ici et maintenant, apporte une réponse active.

Véronique Léonard, coordinatrice souriante et dynamique parle d’un engagement culturel permis grâce à une formation pédagogique reçue après une conversion professionnelle. Ceci me rappelle les objectifs du Père Wresinski fondateur de « A T D » (aide à toute détresse)-quart-monde, mettant la culture au service des plus démunis, pour un combat durable contre la misère.

Valérie Beckers, directrice, insiste sur son travail de gestionnaire d’une équipe en voie de stabilisation.

Les statuts des membres du personnel sont de niveaux différents, les activités nombreuses et diversifiées, l’administration exigeante.

Un conseil d’administration composé de dix bénévoles complète les engagements d’une quarantaine de personnes salariées et bénévoles, au service de la population.

Dans le plus grand respect des différences sociales, culturelles, religieuses, philosophiques, le non-jugement, la solidarité envers les plus fragiles.

Je relève quelques activités plus spécifiques, parmi le programme ci-joint.

  • la sensibilisation des jeunes et de leur famille à une autre façon de s’alimenter pour une vie plus saine

  • la création d’un potager « le début des haricots » avec compost

  • l’atelier cuisine du monde et d’ici

  • les activités ludiques et créatives après les devoirs

  • la logopédie pour une meilleure communication et la défense de ses droits

  • le théâtre une semaine sur deux

  • l’atelier « philo » : découverte des saisons et des rythmes de la nature

  • la sensibilisation à l’image grâce au montage et la création de vidéos

  • le suivi individuel en cas de besoin.

Oui tout cela est possible grâce au professionnalisme des personnes engagées, à la diversification des talents, à l’importance de la vie relationnelle, au sérieux de la gestion, à l’accueil chaleureux.

Ce 17 octobre a eu lieu la journée mondiale de la lutte contre la misère. Nous espérons que de nouveaux progrès pour la sauvegarde des droits humains fondamentaux verront le jour grâce au tissage des efforts consentis, dans la fidélité et la persévérance quotidiennes.

Pôle Entraide

Le Service social d’aide aux personnes informe, oriente et accompagne toute forme de demandes, soit lors des permanences sociales organisées les lundis et les mercredis de 9 heures à 11 heures 30, soit sur rendez-vous.

Le service d’Aide à domicile propose des aides ménagères pour l’entretien régulier de l’habitation et des aides techniques : travaux de rénovation, peinture, tapissage, bricolage, lavage de vitres et dépannage divers. Il s’adresse aux personnes isolées ou handicapées dans l’incapacité d’effectuer ces travaux (elles-mêmes ou financièrement).

Le service d’Aide alimentaire distribue des colis alimentaires aux personnes les plus démunies trois fois par semaine selon chaque situation sociale évaluée. Il met en place différents partenariats locaux autour de l’aide alimentaire.

Le Vestiaire social ouvre lors des distributions de colis alimentaires et organise des bourses aux vêtements selon diverses thématiques : 4 saisons, enfants, femmes, hommes…

 

Pôle Culture

Des cours d’alphabétisation et de Français Langue Etrangère pour adultes se déroulent à raison de 9 heures par semaine au rythme scolaire. Un test de positionnement déterminera le niveau requis pour l’apprenant. Une participation de 12 € par trimestre est demandée.

L’Ecole de Devoirs accueille des enfants de 6 à 12 ans les lundis, mardis et jeudis de 15 heures 30 à 17 heures 30. Des activités culturelles et créatives sont régulièrement organisées le mercredi après-midi et ponctuellement lors des congés scolaires.

Des formation et initiations aux techniques de l’information et de la communication sont également organisées par petits groupes selon les besoins et les niveaux. Un espace public numérique est mis à leur disposition en dehors des heures de cours.

-------

Adresse: 525 avenue Van Volxem 1190 Forest

Les contacts : La direction 02 539 43 60

Pôle entraide 02 539 43 61

Pôle culture 02 539 43 76

Les partenaires : la Cocof, l’O N E, la commune, Actiris, le CPAS, le Fonds européen d’aide aux plus démunis, Vivre Ensemble, la Fondation Roi Baudouin, le Cercle « Omar Khayam », l’A.S.B.L. « Cinedit ».

Archive: 
Pas archivé