Vie ACi

Projection-débat du 10 mai 2012, organisée par le Centre AVEC et la commission migrations de l’ACi

Par Claire Wiliquet - Centre Avec

Le Centre Avec et le groupe migration de l’association Agir en Chrétien Informés (ACI) ont organisé ensemble un ciné-débat autour des excellents films documentaires de Jacques Borzykowski, Le patrimoine, ça  déchire ! et Passeurs de Patrimoine suivi d’un débat en présence du réalisateur. Le premier documentaire suit des élèves de cinquième primaire qui partent à la découverte du patrimoine de Bruxelles le long de la ligne 92. De la gare de Schaerbeek à Fort Jaco en passant par le Sablon, l’église Sainte Marie, le parc de Bruxelles, dans les potagers urbains de Saint Job… les élèves découvrent le patrimoine architectural bruxellois. Le deuxième documentaire quant à lui a suivi la démarche de futures institutrices qui quittent leur village provincial pour réaliser un stage au cœur de Bruxelles, dans une école bigarrée des Marolles. Plus qu’un stage, il s’agit d’une véritable rencontre, d’un échange mutuel autour des questions « Qui suis-je, où suis-je, qu’est-ce que je transmets ? ». La découverte du quartier devient  « une quête d’identité, de cultures et de sens ». 

Cette démarche de découverte du patrimoine que Jacques Borzykowski a voulu capturer a été conçue par l’association bruxelloise Patrimoine à Roulette. L’association a voulu dépasser le côté rébarbatif que peut avoir le patrimoine en développant une pédagogie ludique basée sur le jeu et l’amusement. Dans le documentaire on voit les enfants qui découvrent une église en regardant ses voutes au travers d’un miroir, qui descendent dans un château sous terrain un bandeau sur les yeux,…  L’association a également travaillé sur les antennes paraboliques du quartier de la « cage aux ours ». L’idée est que les habitants se réapproprient leur espace de vie en décorant les antennes parabolique de leur quartier avec des éléments de leur culture.

Le patrimoine est une notion très large qui va du patrimoine mondial à celui du patrimoine familial. En plus de la découverte du patrimoine architectural qui permet de se représenter les modes de vie d’antant, les activités autour du patrimoine permettent à ces élèves très souvent issus de l’immigration d’explorer leur propre patrimoine, souvent très riche et inattendu. Comment ne pas être bousculé dans nos représentations par ce petit garçon d’origine africaine qui amène comme la recette de son patrimoine celle des spaghettis bolognaises qui lui préparait sa grand-mère vivant en Italie,… Cela rend un peu obsolètes les notions de nationalité. Cette plongée dans leurs racines valorise l’identité des élèves et les rend fiers de ce qu’ils sont à une époque où la différence est trop souvent stigmatisée. La pédagogie ludique évite l’écueil d’une identité parfois difficilement vécue. Le patrimoine est un sujet d’échange, de partage, de transmission, non pas uniquement ascendant : des parents et instituteurs vers les enfants mais également des enfants bruxellois vers leur institutrices connaissant peu Bruxelles, et vers leurs parents qu’ils amèneront à découvrir les lieux qu’ils ont visités avec leur classe. Finalement, le patrimoine est avant tout un outil pour l’échange, la communication entre culture et génération.

Il ne reste plus qu’à vous conseiller ces magnifiques documentaires qu’il est possible de se procurer au Centre Vidéo de Bruxelles http://www.cvb-videp.be/cvb/fr/catalogue.

Contact commission migrations : Marie-Pierre Jadin – secrétariat national de l’ACi : 02 218 54 47 – Contact pour l’obtention du DVD de Jacques Borzykowski : www.cvb.be

Archive: 
Archivé

Thématique: