EDITO

Editorial

Par Jean-François BLEROT

Que de crises !!! Que de crises !! On ne parle que de cela !!

Ne sommes-nous pas plutôt dans une mutation profonde de notre société à l’échelle planétaire ? Nous découvrons depuis une vingtaine d’années que

  • les ressources naturelles sont limitées, or une petite partie de la population consomme 80% ces ressources;
  • l’accumulation de biens n’apporte pas le bonheur, mais uniquement des plaisirs futiles au détriment de populations très pauvres;
  • les financiers ont mis en péril les équilibres économiques en mettant les états dans des situations financières difficiles demandant plus d’austérité;
  • les conditions humaines sont « renégociées » vers le bas alors que des travailleurs asiatiques ou africains gagnent entre 50 à 150 euros par mois ;
  • pour des raisons économiques, de grands groupes agroalimentaires sont prêts à risquer la santé des populations pour le profit (faux Dieu), il faudra protéger les populations les moins bien informées ;
  • les équilibres géopolitiques sont remis en question avec les émergences de nouvelles puissances économiques et militaires ;
  • nos démocraties et la cohérence sociale sont mises à mal par la montée du populisme, de l’extrême droite, par les concentrations financières, les salaires exorbitants de nos « dirigeants » ;
  • l’évolution des biotechnologies nous permet de mieux maîtriser la vie et la procréation ;
  • les nouvelles technologies numériques (Internet) redessinent notre façon de vivre, de communiquer, de partager nos idées, nos interrogations ;

Tous ces exemples reflètent une profonde mutation de notre société et beaucoup d’espérance car nous prenons conscience au niveau planétaire de ces problèmes, déviations, changements, et les débats de fond sont lancés. A nous d’y participer.

Quel sens voulons-nous donner à notre vie, quel monde voulons-nous laisser aux futures générations ?

Un homme, Alphonse Royen, y a réfléchi et a adapté son mode de vie depuis bien longtemps.

Il viendra partager son expérience, ses réflexions le matin lors de la journée nationale du samedi 2 mars 2013 au domaine provincial de Wégimont (province de Liège). L’après-midi, nous travaillerons en ateliers pour approfondir l’analyse.

Tous les membres et amis de l’ACi y sont cordialement invités.

Ne manquons pas cette excellente occasion d’amorcer les tournants de notre vie avec sérénité.

A la joie de vous y rencontrer.

S’inscrire à la journée nationale : http://www.aci-org.net/drupal/node/23

Archive: 
Archivé