VIE ACi

Echos des équipes – Ce que nous avons envie de transmettre

 

L’importance de l’AGIR

« Une conscience positive de soi-même : "Yes. I can". Je ne suis pas trop "vieux". Je peux encore avoir une influence sur et avec les enfants et petits enfants. Nous avons découvert d’autres formes d’engagement, de tissages de liens au travers des Réseaux évoqués. Soyons y attentifs. De plus en plus, nous sentons la nécessité, à tout âge, d’être à l’écoute, de se tenir au courant, de partager avec d’autres et ainsi d’évoluer. L’éducation se remodèle tous les jours. » (Equipe 604 – Casteau)

« Après avoir constaté tout ce qui ne va pas dans la société, nous sommes conscientes qu'il faut retrousser nos manches et à l'aide de la brochure voir ce qu'il est en notre pouvoir de changer pour améliorer le quotidien de ceux dont nous avons la charge et que nous côtoyons autour de nous. » (Equipe 708 – Erpent)

« Il n’y a qu’un crime, c’est de désespérer du monde. Nous sommes appelés à pleins poumons à faire neuf ce qui était vieux, à croire à la montée de la sève dans le vieux tronc de l’arbre de vie. Nous sommes appelés à renaître, à congédier en nous le vieillard amer !!! .

Les jeunes nous regardent vivre, essayons d’être positifs.

Luttons contre le gaspillage, renseignons nous sur les initiatives de récupération des invendus alimentaires, les ateliers de réparation de matériel tombés en panne.

Encourageons et participons aux actions humanitaires. »

(Equipe 43 H – Jemeppe sur Meuse)

« Il faut être à contre-courant par rapport à la société de consommation dans laquelle nous vivons. Tous nos comportements demandent réflexion et analyse. Mais surtout soigner la qualité de la relation en essayant de la rendre la plus constructive possible par rapport à ceux qui souffrent et sont les parias de nos sociétés tout en favorisant le mieux vivre ensemble. » (Equipe 503 – Luxembourg)

« Notre action peut être utile en amenant des personnes naïves à raisonner, à faire preuve d’esprit critique. (Expliquer par exemple certaines décisions politiques, redresser des idées toutes faites véhiculées sans réflexion).

Faire savoir à nos proches les idées que nous avons débattues.

Oser prendre la parole et donner notre avis (en famille, avec des amis, lors de rencontres fortuites).

Veiller à être nous-mêmes responsables lors de nos achats.

Ces avis et actions se feront par petites touches, avec tact et sans jugement de l’autre. »

(Equipe 310 – Mont-Sur-Marchienne)

« A notre stade, nous avons sans doute déjà renoncé à cette course à la consommation, à la recherche de biens, au contraire, vu la santé et l’âge nous parvenons plus facilement à nous défaire de certaines habitudes, mais il est une chose où nous pouvons encore agir c’est l’écologie, qui concerne tout un chacun, tant dans l’achat de nos fruits et légumes, de la consommation de l’eau et du chauffage et dans la réduction des déchets. Notre planète a besoin de notre aide

Notre contribution n’est peut-être pas énorme mais individuellement ou en famille nous pouvons encore introduire quelques gestes nouveaux qui contribueront à simplifier notre existence. » (Equipe 128 – Bruxelles)

 

Un MESSAGE à faire passer…

« Nous devons changer nos mentalités, faire davantage que ce qu’on attend de l’autre. L’utopie de l’évangile est comme une étoile dans nos vies : la compassion, la vie communautaire. » (Equipe 304 – Charleroi)

« Notre message : convaincre que le bonheur est dans l’être plutôt que dans l’avoir. Eduquer à l’effort, poser des limites et les faire respecter, punir l’acte et non pas la personne. » (Equipe 308 – Mont-sur-Marchienne)

« Tout le monde est vulnérable, fragile. Celui que l’on rencontre comme celui qui nous rencontre, et ce lorsque nous acceptons notre fragilité et la fragilité de l’autre. » (Equipe 130 – Jette)

« Ce qui est important pour nous épanouir c’est de sortir de nous-mêmes et d’aller vers les autres, surtout ceux qui sont rejetés ou se sentent inférieurs. Si nous portons la lumière et la joie autour de nous, elles se transmettront. » (Equipe 952 – Beaumont)

 

« Ce sont les optimistes qui se sont révoltés et qui ont fait évoluer le monde. Ne nous laissons pas brider dans nos efforts et laissons donc parler l’optimiste en nous.

 Ayons le souci de faire cadeau de nos savoirs.

Réfléchissons sur le positif en nous. La morale ne naît pas de la raison mais vient du cœur.

A nous d’être le changement. Ayons des élans de cœur.

Le Royaume de Dieu c’est maintenant et ici. Dieu est en nous, quand on a compris et accepté, tout est simple. Mais l’application est compliquée. » (Equipe 051 – Anvers)

« L’Eglise est aujourd’hui bousculée tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Elle doit être attentive à ces signes des temps et y répondre avec fermeté mais sans frilosité, faire la distinction entre les valeurs évangéliques à renforcer et les simples coutumes et traditions, parmi lesquelles un tri serait tout à fait opportun ! » (Equipe 201 – Soignies)

Archive: 
Archivé