Vie ACi

Echos des équipes - Ce que nous avons envie de transmettre

 

Le monde change : comment le vivons-nous ?

« Se détacher de nos peurs. Ne pas voir les changements comme une menace. Faire confiance au bon sens populaire. Regarder l’avenir avec confiance. » (Equipe 127 – Bruxelles)

« Hier n’est plus et demain est incertain ; vivons pleinement le moment présent. » (Equipe 411 – Liège)

« Plutôt que de chacun suivre l’autre, on devrait rechercher de nouvelles manières de vivre et même de penser. » (Equipe 008 – Nivelles)

« Surtout ne pas céder au pessimisme. Essayer de voir le plus possible le côté positif des situations et de tous ceux qui nous entourent. » (Equipe 142 – Bruxelles)

« Nous ne pouvons changer le monde, mais… nous inspirant de la parabole du Semeur, nous reconnaissons que devant les changements du monde, notre monde, nous pouvons changer nos mentalités. » (Equipe 147 – Bruxelles)

« Une société qui ne développe pas une utopie ne se régénère pas. Train fou dans le brouillard (P. Harmel). Nous ressentons notre impuissance, mais nous avons la volonté de réfléchir, de ne pas aller droit dans le mur. » (Equipe 408 – Huy)

« Nous avons le devoir de montrer l’exemple et promouvoir notamment une culture de la sobriété. Certains comportements changent déjà et entrent doucement dans les habitudes : choix des produits de proximité et de saison, par exemple. » (Equipe 206 – Morlanwez)

Le monde change : comment y participons-nous ?

« J’achète, donc je suis ? Non, j’achète, donc j’agis…. Et notre planète en souffre si j’agis mal, même si c’est par ignorance ! Héritiers de la création, notre devoir est de vivre en bonne intelligence avec elle, pas de nous comporter en prédateurs. » (Equipe 146 – Bruxelles)

« Partout dans le monde, sous toutes les latitudes, existe un vaste chantier, difficile, d’humanisation. Pour nous, chrétiens, le christianisme est une voie remarquable. » (Equipe129 – Bruxelles)

« Chacun à son niveau est responsable de l’amélioration ou non des conditions de vie sur notre planète : en faisant des (petits) gestes concrets, en éduquant les plus jeunes, en interpellant les politiques… Retroussons donc nos manches ! » (Equipe 312 – Charleroi)

« Que représentent tous nos gestes domestiques par rapport aux grands pollueurs ? Les changements commencent par ces petites mesures de chacun. » (Equipe 301 – Gerpinnes)

« Ecologie : nous devons respecter notre planète afin de laisser à nos enfants une planète habitable. Exemple : ne pas gaspiller l’eau, l’électricité ; utiliser les légumes et les fruits du terroir et de saison. » (Equipe 304 – Marcinelle)

 

 

Archive: 
Archivé